Que s’est-il passé un 28 juin ?

28 juin 1919 – Signature du traité de Versailles : 

 « La guerre de 14-18 », la première d’ordre mondial de l’Histoire prend fin grâce à l’imposant traité de Versailles signé le 28 juin 1919.
Revenons à l’essentiel avant de nous attarder sur ce traité qui éveillera une certaine rancœur du côté vaincu.

« La Grande Guerre » prit naissance à la suite du bombardement de Belgrade le 28 juillet 1914. C’est un mois après l’attentat de Sarajévo contre l’héritier de l’Empire austro-hongrois (actuellement en Bosnie-Herzégovine). Opposant deux coalitions, la Triple-Alliance (Allemagne,  l’Autriche-Hongrie, la Bulgarie et l’Empire Ottoman) et la Triple Entente (France, la Grande-Bretagne et la Russie principalement), ce conflit aura finalement fait près de 9 millions de morts.

L’Allemagne sort vaincue de ce conflit terrible.

Alors que l’armistice est signé le 11 novembre 1918, il aura fallu attendre fin juin pour que l’Empire allemand, principal « responsable morale » de la guerre, signe enfin un traité de paix. Cependant, les négociations ont été difficiles: chaque nation alliée désirant sa part du gâteau. Du côté anglais, on souhaitait conserver le rang de l’Allemagne tandis que la France aspirait à écarter économiquement et politiquement, d’une manière définitive, son ennemi outre-Rhin. Au sud, les italiens demandaient qu’on leur lègue les territoires qu’ils convoitaient depuis 4 ans alors que les américains prônaient un monde meilleur, en parfaite harmonie notamment en suivant les 14 Points de Wilson (et la création de la Société Des Nations dont ils ne participeront finalement jamais).

De nombreuses pertes et une paix imposée. 

Treaty_of_Versailles_Signing,_Hall_of_MirrorsSigné dans la galerie des Glaces du château de Versailles, à l’endroit exact où son empire a été proclamé en 1871, le traité soumet lourdement l’Allemagne. Malgré ses contre-propositions – toutes rejetées – l’ancien empire allemand reconnaît sa responsabilité, cède un septième de son territoire dont l’Alsace et la Lorraine (annexées précédemment en 1870) et est priée de verser une dette de 20 milliards de marks-or afin de réparer les dommages collatéraux notamment en France (que le pays ne paiera jamais totalement). Perdant ses colonies, elle voit sa puissance militaire fortement affaiblie et sa souveraineté érodée à l’intérieur même de ses frontières.

Après une signature qui aura finalement duré 45 minutes et où 32 puissances se sont réunies, l’Allemagne quittera Versailles avec le fort sentiment d’avoir été humiliée, peut-être même trop.

Finalement selon certains, cette paix imposée par les « vainqueurs » aurait favorisé l’émergence du nazisme « en fournissant le terrain idéal à sa propagande nationaliste, en condamnant le pays au marasme économique et en affaiblissant le régime républicain, à peine installé et déjà contraint d’endosser des mesures humiliantes ».

Malheureusement, nous connaissons la suite…

Note : L’attentat de Sarajévo, à l’origine de ce conflit international, a eu lieu un 28 juin.

 

N’hésitez pas à laisser un commentaire ! Votre avis m’intéresse ! 

About KevinV

Étudiant en licence information-communication, j'ai la volonté de devenir journaliste web. Indéniablement liée, je garde un oeil sur l'actualité d'aujourd'hui et sur celle d'hier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *