Que s’est-il passé un 12 août ?

12 août 1978 – Traité de paix et d’amitié entre le Japon et la Chine.

Quelques années après le rétablissement des relations diplomatiques entre le Japon et la République populaire de Chine, les deux pays rivaux signent le Traité de paix et d’amitié le 12 août 1978. Les deux signataires s’engagent à respecter leur souveraineté et leur intégrité territoriale. Elles affirment également ne pas avoir de visées hégémoniques sur le continent. Applaudi par les Occidentaux, le traité sera dénoncé par l’URSS.
C’est l’occasion de revenir sur cet événement qui calmera superficiellement les tensions entre les deux puissances d’Asie.

Puissances d’Asie orientale :

Deux puissances d’Asie qui se disputent le leadership en Asie orientale et méridionale depuis des années. L’une est une puissance financière, le Japon, principal investisseur et créancier d’Asie orientale, qui conserve une large avance technologique. L’autre est une puissance industrielle et commerciale, la Chine, premier producteur et exportateur de produits industriels de la région.

Nombreux contentieux :

Au cours du XXème siècle, les deux pays ont connu de nombreux contentieux notamment pendant la Seconde Guerre mondiale avec l’occupation japonaise de la Chine entre 1931 et 1945. L’alliance entre le Japon et les États-Unis pendant la Guerre froide alimenta les tensions avec la Chine communiste.

Rétablissement diplomatique, premier pas vers la paix :

Takeo Fukuda (1905-1995)
Takeo Fukuda (1905-1995)

Le 29 septembre 1972, les relations diplomatiques entre le Japon et la République populaire de chine sont rétablies avec la signature du Communiqué commun. Il provoque la rupture des relations officielles entre le Japon, Taipei et Taiwan et renonce à toute réclamation pour indemnité de guerre relative à la Seconde Guerre mondiale.

Traité de paix et d’amitié :
Deng Xiaoping (1904-1997)
Deng Xiaoping (1904-1997)

Six ans plus tard les deux puissances du Pacifique s’entendent sur les dispositions d’un traité de paix et d’amitié. Le 12 août 1978, à Pékin (Beijing), le Japon et la République Populaire de Chine s’engagent à respecter leur souveraineté et leur intégrité territoriale en affirmant également ne pas avoir de visées hégémoniques sur le continent. Les échanges culturels et économiques sont renforcés. Le traité sera plus tard célébré à Tokyo entre les deux nations avec la présence du premier ministre japonais Takeo Fukuda et le président chinois Deng Xiaoping.

Une majorité des pays occidentaux applaudira ce geste de paix et d’amitié. Seules l’Union des Républiques Socialistes Soviétiques et Taïwan dénonceront ce traité.

Quelques semaines plus tard, ce sont les relations diplomatiques entre la Chine et les États-Unis qui seront à leur tour rétablies.

Les tensions restent encore vives entre les deux puissances d’Asie orientale notamment sur les revendications des îles Diaoyu-Senkaku… 

 

N’hésitez pas à déposer un commentaire si l’article vous a plu.

About KevinV

Étudiant en licence information-communication, j'ai la volonté de devenir journaliste web. Indéniablement liée, je garde un oeil sur l'actualité d'aujourd'hui et sur celle d'hier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *