Que s’est-il passé un 18 août ?

18 août 1920 – Les États-Unis donnent le droit de vote aux femmes.

Cela faisait soixante-dix ans qu’elles luttaient. Le 18 août 1920, le Tennessee adopte le XIXème amendement de la Constitution américaine qui donne le droit de vote aux femmes. 36ème État à le faire, il permet à cette loi d’entrer en vigueur.
C’est l’occasion de revenir sur cette lutte acharnée en faveur de l’égalité entre les femmes et les hommes en matière de droit de vote aux États-Unis.

Ouverture pour le droit de vote :

"Dessin d’une femme avec un flambeau, représentant toutes ses consœurs qui ont obtenu le droit de vote dans les États de l’Ouest, en train de réveiller les femmes des autres régions des États-Unis. (Hy Mayer/Creative Commons)"
« Dessin d’une femme avec un flambeau, représentant toutes ses consœurs qui ont obtenu le droit de vote dans les États de l’Ouest, en train de réveiller les femmes des autres régions des États-Unis. (Hy Mayer/Creative Commons) »

Ce n’est qu’au milieu du XIXème siècle que les revendications américaines en faveur du suffrage féminin interviennent. Le Kentucky sera le premier État à permettre aux Américaines de voter, en 1838. Alors que dans le monde quelques territoires permettent cela, aux États-Unis le fait d’établir une égalité entre les femmes et les hommes en matière de droit de vote fait débat.

Début de la lutte : 

1893
1893

En 1869, deux associations luttant pour les droits des femmes émergent : la National Woman’s Suffrage Association  qui milite pour un nouvel amendement à la Constitution et l’American Woman Suffrage Association qui cible davantage les États. Elles finiront par fusionner en 1890 pour devenir la National American Woman Suffrage Association. Trois ans plus tôt, les associations avaient soumis au vote un amendement au Sénat, que celui-ci rejeta.

Plus les années défilent et plus les femmes influencent la vie électorale et obtiennent différents droits (mariage, éducation, propriété). Cette influence dans le monde de la politique sera marquée notamment lors de l’élection présidentielle de 1912 où plus de quatre millions de femmes votent dans neuf États de l’Ouest.

« Plan de la victoire » :

Carrie Chapman Catt (1859-1947)
Carrie Chapman Catt (1859-1947)

Carrie Chapman Catt, présidente de la NAWSA, va mener la lutte en faveur du droit de vote des femmes notamment en dévoilant son « Plan de la victoire ». Celui-ci consiste à combattre à différentes échelles : au niveau des États et au niveau du gouvernement fédéral.

Le Président démocrate Woodrow Wilson déclarera son soutien à l’idée d’intégrer un XIXème amendement à la Constitution, en 1918. La même année, il s’adressera au Congrès lors du vote de la loi garantissant le droit de vote des femmes. Elle sera rejetée par deux voix. Il faudra attendre le 21 mai 1919 pour que ce texte soit voté par la Chambre des représentants puis par le Sénat le 4 juin. La lutte de Carrie Catt et de sa stratégie aura alors porté ses fruits. Cependant pour que l’amendement entre en vigueur, il est nécessaire que trente-six États le ratifient.

Élargissement du droit de vote aux femmes :

Cette condition sera remplie le 18 août 1920 lorsque le Tennessee adoptera le XIXème amendement de la Constitution qui permet alors aux États-Unis de donner le droit de vote à l’ensemble des femmes américaines.

A noter qu’aujourd’hui seuls deux États interdissent ou limitent le droit de vote aux femmes : le Vatican et l’Arabie Saoudite.

Note : En France, le droit de vote est accordé aux femmes le 21 avril 1944. En octobre 1945, 33 femmes entrèrent à l’Assemblée Nationale sur 586 députés.

N’hésitez pas à commenter ! 😉 

About KevinV

Étudiant en licence information-communication, j'ai la volonté de devenir journaliste web. Indéniablement liée, je garde un oeil sur l'actualité d'aujourd'hui et sur celle d'hier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *