Que s’est-il passé un 2 août

2 août 1990 – Invasion du Koweït

Après une guerre de huit ans contre l’Iran, l’Irak se tourne vers le sud et envahit le petit émirat du Koweït le 2 août 1990. Élément déclencheur de la guerre du Golfe, l’invasion du Koweït s’effectuera en seulement deux jours. Son occupation durera près de sept mois avant que le pays ne soit libéré par les forces d’une coalition internationale.
C’est l’occasion de revenir sur cet événement qui bouleversera à nouveau la stabilité de la région.

Causes : 

Saddam Hussein devant ses troupes avant l'invasion irakienne.
Saddam Hussein devant ses troupes avant l’invasion irakienne. 1990

Les raisons d’une invasion sont nombreuses bien qu’elles ne soient pas officielles. Tout d’abord l’Irak a

ccusait son voisin du sud de lui avoir volé du pétrole. Ensuite, il semblait être dans l’incapacité de rembourser l’onéreuse somme qu’il lui avait emprunté pour financer la guerre précédente. De plus, un vieux contentieux territorial subsistait entre les deux pays. Enfin voyant que ses revenus baissaient à cause d’une « surproduction koweïtienne de pétrole », il semblait naturel pour lui d’annexer ce petit émirat …  

Annexion de l’émirat koweïtien :

Char irakien.
Char irakien.

Les États-Unis n’ayant pas d’ « opinions sur les conflits arabo-arabes », l’Irak comprend qu’il a le feu-vert pour attaquer le Koweït. C’est ainsi qu’une armée de 100 000 hommes et environ 350 chars irakiens franchissent la frontière de l’émirat du Koweït vers deux heures du matin le 2 août 1990. En seulement quatre heures les soldats irakiens – aguerris par une décennie de conflit avec l’Iran – assiègent la capitale Koweït-City. Peu nombreuses, les troupes koweïtiennes ne parviennent à défendre convenablement l’émirat si bien que le l’émir Jaber al-Ahmad al-Sabah s’enfuit dans le désert saoudien. Son demi-frère sera par ailleurs tué par les forces irakiennes.

Vives réactions internationales :

Coalition internationale menée par les États-Unis en 1991. Les pays en orange participent de peu ou prou à l'intervention militaire (hommes, armements, soins etc). Les pays en jaunes n'appartiennent pas à la coalition mais ont fait part de leur mécontentement à propos de l'invasion de l'Irak au Koweït. En violet l'Irak, en rose, le Koweït envahi.
Coalition internationale menée par les États-Unis et réactions internationales en 1991. Les pays en orange participent de près ou de loin à l’intervention militaire (hommes, armements, soins etc). Les pays en jaunes n’appartiennent pas à la coalition mais ont fait part de leur mécontentement concernant l’invasion de l’Irak au Koweït. En violet l’Irak, en rose, le Koweït envahi.

Le Koweït, maintenant devenue une province de l’Irak, est dirigée par un gouvernement provisoire élaboré par Saddam Hussein, dirigeant irakien. Cette décision intervient quelques heures après que le Conseil de sécurité des Nations Unies ait demandé – avec l’avis favorable de la Chine, de l’URSS, de Cuba et des États-Unis – à l’Irak de retirer ses troupes du Koweït.

La Une du journal Le Monde datée du 2 août 1990
La Une du journal Le Monde datée du 2 août 1990

Les réactions internationales surabondent : les pays traditionnellement considérés comme proches alliés à l’Irak (France et Inde par exemple) appellent à un retrait immédiat de l’Irak au Koweït ; plusieurs pays dont des puissances telles que l’URSS ou la Chine placent un embargo sur les armes à l’Irak. Ce sont les États-Unis qui marqueront les esprits en lançant un ultimatum à l’envahisseur en le sommant de retirer ses troupes ou de faire face à une guerre.

Guerre du Golfe :
Attaques internationales lancées à partir de l'Arabie Saoudite contre l'Irak au Koweït en 1991
Attaques internationales lancées à partir de l’Arabie Saoudite contre l’Irak au Koweït en 1991

Face au refus de l’Irak de se retirer du territoire koweïtien, les États-Unis déclarent la guerre le 15 janvier 1991 (opération « Tempête du désert »). Ce sont 34 nations qui se rangeront derrière les Américains au sein d’une coalition réunissant près d’un million d’hommes.  La coalition internationale usera des frappes aériennes pour détruire le complexe militaro-industriel de l’Irak avant d’envoyer des forces terrestres défaire les troupes armées irakiennes.

Le Koweït sera finalement libéré le 28 février 1991 et l’émir du Koweït rentrera au pays le 28 mars.

Laissez un commentaire si vous avez un avis à apporter 😉

 

About KevinV

Étudiant en licence information-communication, j'ai la volonté de devenir journaliste web. Indéniablement liée, je garde un oeil sur l'actualité d'aujourd'hui et sur celle d'hier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *