Que s’est-il passé un 25 août ?

25 août 1704 – Le Rocher de Gibraltar devient britannique.

Pendant près de 200 ans, le petit territoire au sud de la péninsule ibérique appelé Gibraltar est détenu par le Royaume d’Espagne. Cependant, lors de la guerre de succession qui fait rage en Espagne, l’amiral britannique George Rook prend le contrôle du Rocher le 25 août 1704. Officiellement offert en 1713, Gibraltar appartient toujours au Royaume-Uni.
C’est l’occasion de s’intéresser à cette enclave stratégique qui fut et reste encore source de litiges entre les deux nations européennes.

Un rocher convoité depuis longtemps :

Le Rocher de Gibraltar tient son nom du chef Tariq Ibn Ziyâd qui, lors de la conquête musulmane au début du VIIIème siècle, y établit une tête de pont en Europe. Il faudra attendre quelques siècles pour que le territoire situé à l’extrémité méridionale de la péninsule ibérique devienne espagnol, en 1492.

Territoire aux mains des Britanniques :

Dans le cadre de la guerre de Succession d’Espagne, les flottes franco-espagnoles et anglo-hollandaises s’affrontent en mer Méditerranée. Le 24 août 1704, l’amiral anglais George Rooke prend de force le petit territoire de Gibraltar au nom de la Couronne britannique. Finalement, l’Espagne offrira le Rocher aux Anglais avec la signature du traité d’Utrecht  en 1713 qui accorde « la pleine et entière propriété de la ville et des châteaux de Gibraltar, conjointement à son port, défenses et forteresses ».

Drapeau britannique et drapeau de Gibraltar devant le Rocher.
Drapeau britannique et drapeau de Gibraltar devant le Rocher.

Bien que le Royaume d’Espagne ait tenté de reprendre aux mains des Anglais le rocher calcaire haut de 423 mètres en 1727, c’est le Traité de Séville – deux ans après – qui mettra un terme aux tensions. En effet, par ce dernier, la France et l’Espagne reconnaissent l’appartenance de Gibraltar aux Britanniques et renoncent à toute annexion. L’enclave de Gibraltar deviendra une colonie anglaise en 1830.

Position stratégique :

Photo d'un singe de Gibraltar. Considérés comme le symbole de la souveraineté britannique sur Gibraltar, les singes de Barbarie qui peuplent les montagnes de cette enclave espagnole sont en fait des « immigrants » venus principalement d’Algérie. (www.algerie-dz.com/article2428.html)
Photo d’un singe de Gibraltar. Considérés comme le symbole de la souveraineté britannique sur Gibraltar, les singes de Barbarie qui peuplent les montagnes de cette enclave espagnole sont en fait des « immigrants » venus principalement d’Algérie. (www.algerie-dz.com/article2428.html)

Si ce morceau de terre est si convoité par les Anglais c’est pour sa position stratégique. Situé aux portes de la mer Méditerranée, dans le détroit éponyme, Gibraltar est le lieu parfait pour surveiller les entrées et les sorties des navires. Le royaume insulaire y placera par ailleurs une base militaire.

De nouvelles tensions surviennent au début de la Seconde Guerre mondiale lorsque le général Franco ferme la frontière commune entre les deux nations européennes. Elles se calmeront dans les années 1980 avec la réouverture progressive et la libre-circulation. Néanmoins l’État espagnol ne reconnait toujours pas la domination britannique sur les eaux qui entourent le Rocher, ce qui est une source de nombreux contentieux.

Les habitants de Gibraltar, quant à eux, se considèrent unanimement britanniques. Les référendums de 1969 et de 2002 ont confirmé à 99% leur attachement à la couronne anglaise.

Note : L’Espagne possède deux enclaves situées sur la côté africaine : Milila et Ceuta.

Rocher de Gibraltar. A l'horizon, les côtes africaines.
Rocher de Gibraltar. A l’horizon, les côtes africaines.

N’hésitez pas à déposer un commentaire. 

About KevinV

Étudiant en licence information-communication, j'ai la volonté de devenir journaliste web. Indéniablement liée, je garde un oeil sur l'actualité d'aujourd'hui et sur celle d'hier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *