Que s’est-il passé un 26 août ?

26 août 1789 – Adoption de la Déclaration des droits
de l’homme et du citoyen.

En partie inspirée de la Déclaration d’indépendance des États-Unis de 1776 et du Bill of Rights anglais, la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen est adoptée le 26 août 1789 par l’Assemblée constituante française. Elle pose les bases juridiques de la nouvelle société française au début de la Révolution française.
Ses rédacteurs, imprégnés des idées des philosophes des « Lumières » affirment les droits et les libertés dont doit disposer chaque être humain dès sa naissance. Elle constitue donc l’un des piliers du système juridique, politique et social de la France avec la Constitution.
C’est l’occasion de revenir sur cette déclaration universellement connue, qui a permis la rédaction, entre autre, de la Déclaration universelle des droits de l’homme, adoptée par les Nations Unies.

Inspiration anglo-saxonne :

Avant que la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen (DDHC) ne soit rédigée puis adoptée, il y eut le Bill of Rights en Angleterre en 1689 (la Déclaration des droits) qui jette les bases de la démocratie parlementaire moderne et l’Habeas Corpus (liberté fondamentale : ne pas être emprisonné sans jugement). Outre-Atlantique, quelques années précédant les révoltes parisiennes, les États-Unis proclamèrent leur indépendance, le 4 juillet 1776.

Idéaux des Lumières :

Enveloppés par des idéaux politiques du « Siècle des Lumières », Mounier, La Fayettre ou encore Mirabeau se lancent dans une synthèse des documents anglo-saxons dès juillet 1789. Début août,  l’Assemblée constituante qui représente la Nation – depuis que les députés du Tiers-état, les membres du clergé et de la noblesse ont bafoué les ordres du roi et juré de ne pas se séparer avant de doter le Royaume de France d’une constitution –  abolit tous les droits et privilèges féodaux ainsi que tous les privilèges des classes et des provinces.

Adoption et nouvelles bases juridiques, politiques et sociales :

Après de longs débats, la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen est adoptée et votée le 26 août 1789. Texte fondateur du modèle républicain français, la Déclaration de 1789 fait émerger de nouvelles notions juridiques, politiques et sociales telles que l’égalité des droits entre les citoyens, la reconnaissance des libertés de chacun (pensé, expression, presse), la souveraineté de la Nation, la loi ou encore la séparation des pouvoirs.

(eduscol.education.fr)
(eduscol.education.fr)
DDHC universelle et intemporelle :

Claire, précise, exemplaire et compréhensible, la DDHC est universelle et intemporelle.  Elle énonce les droits de l’individu en faisant fi du régime politique en place, de la religion ainsi que les différences sexuelles. Ainsi dès son premier article (« Les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droits. Les distinctions sociales ne peuvent être fondées que sur l’utilité commune ») rejette les privilèges et est considéré comme la base d’une condamnation de l’esclavage, de la ségrégation sexuelle, religieuse ou raciale. Ses autres articles viennent également à condamner l’arbitraire, la tyrannie et le totalitarisme.

Exemple au niveau international :
Déclaration universelle des droits de l'homme. ONU
Déclaration universelle des droits de l’homme. ONU

Encore aujourd’hui, la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789 constitue un texte de référence en France et dans le monde. Elle a ainsi inspirée la Déclaration universelle des droits de l’homme adoptée par les Nation Unies en 1948 ainsi que la convention européenne des droits de l’homme de 1950…

Si vous avez apprécié cet article, laissez un commentaire 😉

About KevinV

Étudiant en licence information-communication, j'ai la volonté de devenir journaliste web. Indéniablement liée, je garde un oeil sur l'actualité d'aujourd'hui et sur celle d'hier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *