Que s’est-il passé un 13 septembre ?

13 septembre 1993 – Signature des accords d’Oslo.

La signature des accords d’Oslo ou « déclaration de principes sur des arrangements intérimaires d’autonomie » fit naître partout dans le monde l’espoir d’une solution à l’un des conflits les plus complexes et les plus longs de l’histoire. Il s’agissait d’instaurer la paix dans le conflit territorial opposant la Palestine et Israël.
C’est l’occasion de revenir sur ce premier accord dans le cadre du processus de paix d’Oslo qui a donné lieu à une poignée de main historique entre le président de l’OLP, Yasser Arafat et le premier-ministre israélien Yitzhak Rabin sous le regard bienveillant du président américain Bill Clinton.

Négociations en vue d’une paix :

o-carte-570Le Moyen-Orient est une région du monde où l’instabilité est constante. Depuis des décennies, l’État hébreux et la Palestine s’affrontent sur un territoire qu’ils revendiquent chacun. Afin de trouver une solution à ce problème complexe, des négociations ont lieu secrètement en 1991 entre Mahmud Abbas, numéro deux de l’Organisation de Libération de la Palestine (OPL) et Shimon Peres, ministre des Affaires étrangères israélien à Oslo, capital de la Norvège neutre.  

Ainsi deux ans plus tard, sur le sol américain et en présence du président Bill Clinton, le premier accord dans le cadre du processus de paix d’Oslo est signé le 13 septembre 1993. Ce dernier est censé instaurer un mode de négociations pour régler le conflit israélo-palestinien et poser une base pour une autonomie palestinienne temporaire de 5 ans dans le but de progresser vers la paix.

Les accords d’Oslo I et II :

oslo-2-5La poignée de main entre le président de l’OLP, Yasser Arafat et le premier ministre israélien Yitzhak Rabin deviendra très vite le symbole d’un espoir de paix et de stabilité. Par cet accord, les deux parties adverses se reconnurent mutuellement de façon officielle.

La déclaration contenait également un accord général visant à transférer aux Palestiniens la responsabilité pour la bande de Gaza et la Cisjordanie et à leur permettre, de ce fait, de gérer leurs affaires de façon autonome.

Espoir anéanti :

oslo-130913L’année suivante, l’Autorité palestinienne est mise en place. Elle constitue la base du futur État de Palestine. En 1995 toujours, la deuxième phase des accords d’Oslo débute (Oslo II) et traite sur l’avenir de la bande de Gaza et de la Cisjordanie. De plus, le second accord prévoit les premières élections du Conseil Législatif Palestinien et implique un découpage de ses territoires en zones, dans l’attente de l’aboutissement des négociations.

Cependant les accords d’Oslo perdront leur valeur et leur impact lorsqu’en novembre 1995 est assassiné à Tel Aviv le premier ministre israélien, Yitzhak Rabin par un extrémiste religieux juif. Le déclenchement de la seconde Intifada en 2000 achèvera les négociations de paix d’Oslo.

 

N’hésitez pas à commenter 🙂

About KevinV

Étudiant en licence information-communication, j'ai la volonté de devenir journaliste web. Indéniablement liée, je garde un oeil sur l'actualité d'aujourd'hui et sur celle d'hier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *