Que s’est-il passé un 2 septembre ?

2 septembre 1666 – Un immense incendie calcine Londres.

Ce fut le plus grand incendie que la capitale britannique ait connu dans son histoire. Dans la nuit du 2 septembre, un incendie calcine les rues de Londres. Prenant naissance dans l’arrière-boutique d’une boulangerie, les flammes avalèrent près de 13 000 habitations, 87 églises et consuma une grande partie de la ville dont la cathédrale Saint-Paul.
C’est l’occasion de revenir sur cet événement qui inquiétera les Londoniens pendant quatre jours.

Un accident prévisible :

(lavenir.net)
(lavenir.net)

L’année précédente Londres fut frappée par une épidémie de peste qui réduisit sa population de 70 000 personnes. Grande capitale européenne, la principale ville du Royaume-Uni est mal organisée et ses lotissements sont construits essentiellement de bois et de poix.

Le grand incendie du 2 septembre 1666 prit naissance dans l’arrière-boutique d’une boulangerie. La cause est simple : l’inadvertance d’un boulanger ayant laissé son four à pain allumé toute la nuit.  Il ne fallut que de quelques heures pour qu’un feu soit déclaré. Gagnant en intensité, il s’embrasa et chatouilla les maisons avoisinantes. A cette époque il n’était pas rare de voir les trottoirs ou les cours tapissés de foin…

Embrasement instantané :

Plan de la ville de Londres en 1666. La zone en rose représente la zone ravagée par les flammes. (Wikipédia Commons)
Plan de la ville de Londres en 1666. La zone en rose représente la zone ravagée par les flammes. (Wikipédia Commons)

Malgré les grandes flammes menaçantes, les habitants de ce vieux quartier pauvre de Londres semblaient pour le moins alarmés. Le vent guidait les flammes qui pénétrèrent dans les entrepôts de bois, d’huile, de rhum et de charbon au bord de la Tamise. Alimenté, le brasier se propagea le long du fleuve et calcina dix mille maisons et moins d’une centaine d’Eglise. Touchant la cathédrale Saint-Paul, cette dernière succomba sous la chaleur extrême de l’incendie impressionnant.

Par chance, la plupart des résidents des quartiers touchés eurent le temps de quitter les lieux et de se réfugier dans la campagne environnante. Selon certains, les flammes étaient si hautes et la fumée si épaisse et opaque que les rayons du soleil peinaient à éclairer la ville.

Invention du Roi :

Le Roi Charles II prit conscience de l’importance du carnage et décida d’apporter son aide aux nombreux sauveteurs et pompiers présents. Pour stopper cette déferlante enflammée, les soldats entreprirent de faire sauter les maisons une par une.

"The Monument", colonne érigée en mémoire des victimes du Grand Incendie de 1666. (cityoki.com)
« The Monument », colonne érigée en mémoire des victimes du Grand Incendie de 1666. (cityoki.com)

Finalement, il fallut quatre jours pour que le feu soit majoritairement contrôlé. Le constat est lourd pour la capitale : on dénombre près de 100 000 sans-abris et une majeure partie de la ville a été dévastée. Grâce à la prospérité du Royaume et à la solidarité des Londoniens, la résurrection de la ville est prompte et spectaculaire.

Londres sera reconstruite à l’identique. Les maisons seront dorénavant constituées de briques et de tuiles afin d’éviter une nouvelle catastrophe. La cathédrale Saint-Paul sera rebâtie avec le style baroque parisien et un monument commémoratif sera érigé à Pudding-Lane, la rue où fut située la boulangerie. Les Anglais appelleront cet événement le « Grand Incendie ».

Avec la Blitz Krieg durant la Seconde Guerre mondiale, le Grand Incendie est la pire catastrophe qu’aura connue la capitale anglaise. Cette dernière aura fait 8 morts, mais des milliers périront des conséquences des flammes.

About KevinV

Étudiant en licence information-communication, j'ai la volonté de devenir journaliste web. Indéniablement liée, je garde un oeil sur l'actualité d'aujourd'hui et sur celle d'hier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *