Que s’est-il passé un 8 septembre ?

8 septembre 1954 – Organisation du traité de l’Asie du Sud-Est.

L’organisation du traité de l’Asie du Sud-Est ou l’ « O.T.A.S.E » émerge dans un contexte de Guerre froide. Ainsi, ce pacte de défense créé le 8 septembre 1954 par l’impulsion des États-Unis, vise à protéger les pays de cette région du monde contre l’extension de l’influence communiste. Bien qu’elle s’inspire du modèle de l’OTAN, l’organisation de défense est faible militairement et disparaîtra en 1977. C’est l’occasion de s’intéresser à ce pacte militaire pro-occidental qui soufflera l’idée aux pays d’Asie du Sud-Est de créer leur propre organisation quelques années plus tard.

Organisation de défense asiatique pro-occidentale :

Conférence de Manille, le 6 septembre 1954. (Wikimédia Commons)
Conférence de Manille, le 6 septembre 1954. (Wikimédia Commons)

Alors en pleine Guerre froide, les États-Unis et plus largement les pays du bloc occidental souhaitent étendre leur influence en Asie du Sud-Est, là où l’idéologie communiste gagne de plus en plus de terrain. Quelques années avant le conflit symbolique au Viêt-Nam, les États-Unis tentent alors d’enrôler les Philippines ainsi que la Thaïlande en créant un pacte de défense collective lors de la conférence de Manille le 6 septembre 1954.

La France, le Royaume-Uni, l’Australie, la Nouvelle-Zélande ainsi que le Pakistan, les Philippines et la Thaïlande formeront l’OTASE, l’organisation du traité de l’Asie du Sud-Est, sous l’égide des États-Unis. Certains pays tels que le Viêt Nam ou la Corée du Sud participeront également.

Représailles militaires :

Guerre froide : bloc occidental (bleu) VS bloc communiste (rouge)
Guerre froide : bloc occidental (bleu) VS bloc communiste (rouge)

L’OTASE offre alors aux pays d’Asie du Sud-Est une protection occidentale et plus précisément américaine, face au danger que peut représenter l’extension de l’influence communiste. De ce fait, le traité rend possible le règlement pacifiste des litiges ou conflits entre les pays membres. Les États-Unis, première et principale force militaire de l’organisation peut intervenir sur le plan militaire si et seulement si l’un des pays a subi une agression ou une attaque armée communiste.

Bilan et dissolution :

L’impact géopolitique de l’organisation semble relativement faible. A savoir qu’elle n’intervint pas dans la deuxième et la troisième Guerre indo-pakistanaise et encore moins dans la guerre du Viêt Nam, véritable symbole de la Guerre froide entre les deux blocs. La faiblesse militaire des pays membres (excepté les États-Unis) et la dispersion géographique peuvent expliquer la maigre influence de l’alliance.

Par le désengagement des Américains au Viêt Nam et la victoire des communistes dans l’ancienne Indochine française, l’OTASE est dissoute le 30 juin 1977.

Autre alternative : l’ASEAN :
Membre de l'ASEAN. A savoir qu'il existe également l'Asean +3 avec l'Australie, la Chine et le Japon. (paixetdeveloppement)
Membre de l’ASEAN. A savoir qu’il existe également l’Asean +3 avec l’Australie, la Chine et le Japon. (paixetdeveloppement)

L’Organisation du traité de l’Asie du Sud-Est n’aura pas été vaine. Elle soufflera l’idée aux pays de cette région du globe de créer leur propre organisation. C’est alors que le 8 août 1967 qu’est créée l’ASEAN, une organisation politique, économique et culturelle regroupant la quasi-totalité des nations d’Asie du Sud-Est (Indonésie, Malaisie, Philippines, Myanmar, Laos etc.) Elle constitue donc un barrage aux mouvements communistes, permet aux pays membres de développer la croissance et d’assurer la stabilité de la région.

N’hésitez pas à laisser un commentaire 😉

About KevinV

Étudiant en licence information-communication, j'ai la volonté de devenir journaliste web. Indéniablement liée, je garde un oeil sur l'actualité d'aujourd'hui et sur celle d'hier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *